Tout le monde a entendu parler du boeuf de Kobé.
Un peu moins de celui d'Ishigaki et pourtant c'est le même !

Ah les belles bêtes ! (crédit photo : pluris.fr)

L'espèce requise pour l'appelleation " de Kobé " est l'espèce tajima.
Par le passé, ne pouvait bénéficier de cette appellation prestigieuse que les animaux élevés et abattus dans la Province de Kobé. Mais ça c'était avant, quand elle était réservée exclusivement à l'Empereur lui-même.

Il y a belle lurette que la production de Kobé ne suffisant plus, on l'a étoffé avec les boeufs Tajima de l'île d'Ishigaki.
Pas dur de deviner pourquoi. Les animaux y sont élevés en plein air, sans stress dans des conditions qui feraient se pâmer tout bovin européen.

En fait un nombre conséquent de boeufs sont élevés à Ishigaki pendant 2 ans, puis envoyés à Kobé où l'on s'occupe du mûrissement de leur chair avant de procéder à l'abbatage.

En passant, les histoires de massages, musique classique etc... dont bénéficieraient ces animaux d'exception sont une totale invention.
Ils sont certes frictionnéés et dorlotés mais pas au point de recevoir les prestations d'un spa...

Le prix est évidemment en adéquation avec la qualité offerte.
Dans un restau, au minimum, c'est au moins 20 euros les 100 grs.
Par contre au marché local, c'est 50 euros le kilo ! soit 4 fois moins cher.
Le bon plan consiste donc à trouver une guest ou un hôtel avec une cuisine à disposition pour se faire cuire son bon gros steak soi-même.

20160218_105521

Et oui, croyez-moi c'est divin ! D'une tendresse infinie comme toute la viande wagyu (boeuf japonais) mais avec un supplément de saveurs irrésistibles.

Tellement bon qu'il ne faut évidemment pas le déguster avec un accompagnement trop fort en goût.
L'idéal ce sont des légumes grillés en lamelles sur le barbecue (poivron, courgette, pommes de terre) avec un peu de sel, poivre, ET C'EST TOUT.

Mais pourquoi c'est si bon justement par rapport à notre boeuf à nous ?
Simple, le degrés de marbrures (présence du gras dans le muscle rouge) est capital. Plus il y en a, plus c'est bon.
Pour deux raisons :
D'abord ce gras donne un inimitable goût de beurre intense à la viande.
Et ensuite parce que c'est la molécule de gras qui véhicule le goût à nos papilles.
Il est donc parfaitement logique que cette viande-la soit supérieure en saveurs au palais.

Évaluation de la qualité de la viande tajima : (crédit photo : Francejapon.fr)

Viande marbrée 10 /12 (le 12 sur 12 figurant l'excellence absolue). Crédit photo : blog.eating.be

De passage au Japon, faites l'impasse sur quelques souvenirs et autres caprices et offrez-vous cette Rolls du Boeuf !